en-tête 836

Série 836

Analyse Oxygène/Azote/Hydrogène avancée par fusion

L’analyseur élémentaire oxygène/azote/hydrogène ONH836 est conçu pour la mesure à grande échelle de la teneur en oxygène, en azote et en hydrogène de matériaux inorganiques, d’alliages ferreux et non ferreux et de matériaux réfractaires utilisant la technique de fusion sous gaz inerte. L’automatisation et notre logiciel Cornerstone® à écran tactile s’associent pour simplifier votre analyse, tandis qu’une conception robuste garantit la fiabilité.

 

  • Une zone de chargement d’échantillons robuste simplifie la maintenance de routine et minimise la contamination atmosphérique
  • Les trois cellules IR pour la détection de l’oxygène permettent la plus grande plage de détection
  • Augmentez la productivité de votre laboratoire avec les options d’automatisation
    • Le nettoyage automatique disponible réduit le besoin de nettoyage manuel entre les analyses
    • Le passeur d'échantillons et chargeur de creusets 20 positions
  • L’interface à écran tactile offre une ergonomie améliorée et une utilisation intuitive
  • Les Détecteurs infrarouge (IR) et à conductivité thermique (TC) sont à la pointe de la technologie, sans pièces mobiles ni réglages manuels
  • La stabilité des cellules TC améliorée
    • Présence d'un épurateur de gaz vecteur OMI-2 contournable pour une stabilité accrue des cellules TC
    • La compensation de flux Dyanamic brevetée améliore plus encore la stabilité des cellules TC

Modèle O836Si en option

  • Une faible sensibilité inégalée avec une détection infrarouge, un chargement de nouveaux échantillons et un four à impulsions programmable
  • Idéal pour la détection d’oxygène dans l’industrie du silicium (plaquettes de silicium), l’industrie des métaux et l’industrie électronique (cuivre de haute pureté)

Applications

La série 836 est idéale pour les applications suivantes : matériaux inorganiques, alliages ferreux et non ferreux, cuivre, aluminium, titane et matériaux réfractaires.

L'analyseur oxygène/azote/hydrogène ONH836 est conçu pour la mesure simultanée et à grande échelle de la teneur en oxygène, en azote et en hydrogène de l’acier, des métaux réfractaires et d’autres matériaux inorganiques. L’instrument est doté d’un logiciel personnalisé spécialement conçu pour une utilisation tactile.

Un échantillon pré-pesé est placé dans un creuset en graphite qui est chauffé dans un four à impulsions pour libérer les gaz d’analyse. L’oxygène présent dans l’échantillon réagit avec le creuset en graphite pour former du CO et du CO2. Un vecteur de gaz inerte, généralement de l’hélium, extrait les gaz d’analyte libérés du four, via un contrôleur de débit massique et une série de détecteurs. Le CO et CO2 sont détectés en utilisant des cellules infrarouges non dispersives (NDIR). Le gaz traverse ensuite un réactif chauffé, où le CO est oxydé pour former du CO2, et le H2 est oxydé pour former de l’H2O. Le gaz continue à travers un autre ensemble de cellules NDIR où l’H2O et CO2 sont détectés. Le CO2 et l’H2O sont ensuite éliminés du flux de gaz vecteur, laissant l’analyte final, l’azote, comme seule impureté.

Le système breveté DFC (Dynamic Flow Compensation) est utilisé pour ajouter du gaz vecteur afin de compenser la perte de gaz au cours du processus d'élimination du CO2/H2O. Un détecteur de conductivité thermique (TC) est utilisé pour détecter l’azote. Le système de détection de l'analyseur comprend à la fois des détecteurs NDIR et TC. Les cellules NDIR reposent sur le principe selon lequel les molécules de gaz d’analyte absorbent l’énergie infrarouge (IR) à des longueurs d’onde uniques dans le spectre IR. L’énergie IR incidente à ces longueurs d’onde est absorbée lorsque les gaz traversent les cellules d’absorption IR. L’ensemble complet de CO, CO2 et cellules NDIR sont nécessaires pour obtenir les résultats en oxygène les plus précis pour une large gamme de types et de concentrations d’échantillons. La détection par TC est basé sur la différence de conductivité thermique entre les gaz vecteurs et d’analyte. Les filaments TC résistifs sont placés dans un flux de gaz vecteur et chauffés par un circuit en pont. Lorsque le gaz d’analyte est introduit dans le courant porteur, la vitesse à laquelle les transferts de chaleur des filaments changent, produisant une déviation mesurable dans le circuit en pont.

La concentration d’un échantillon inconnu est déterminée par rapport à l’étalonnage de la cellule. Pour réduire les interférences dues à la dérive des instruments, des mesures de référence du gaz vecteur pur sont effectuées avant chaque analyse.

 

« retour au menu produits

Détails Série 836

836

  • Modèles
    1. Oxygène/Azote/Hydrogène ONH836

    1. Oxygène/Azote ON836

    1. Oxygène/Hydrogène OH836

    1. Oxygène O836

    1. Hydrogène H836

    1. Azote N836

    1. Azote/Hydrogène NH836

    1. Oxygène pour les plaquettes de silicium O836Si


Plus dans cette catégorie : Série 736 »
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software